Energie : 10 ans d’ouverture à la concurrence des marchés pour les particuliers, personne n’y comprend rien!

Ce 1er juillet, l’ouverture à la concurrence des marchés pour les 32 millions de clients particuliers célèbre ses dix ans. Un triste anniversaire, avec de graves conséquences sociales sur l’emploi et les conditions de travail, qui n’a, dans les faits, permis que des hausses des prix de l’énergie fragilisant ainsi les plus modestes. Aujourd’hui, on compte 12 millions de citoyens en situation de précarité énergétique, un chiffre en forte hausse.

Le modèle énergétique dessiné ne s’inscrit plus dans la logique d’une production qui s’adapte et répond aux besoins au risque de créer des situations catastrophiques de pénurie. Cette course effrénée à la concurrence entre les énergéticiens ne remet-elle pas à plus tard l’effort nécessaire pour sortir des énergies fossiles et réaliser la transition énergétique ?

En réalité, cette dérèglementation du secteur énergétique à l’œuvre depuis plus de vingt ans par l’Europe libérale n’a été que gâchis financiers, complexification et désoptimisation. Et ce dans le but d’en finir avec un système intégré de la production jusqu’à la commercialisation en passant par les réseaux de transport et de distribution, système qui jusque là a fait ses preuves.

Cela s’est traduit par une mise à mal du Service Public.

Aujourd’hui encore, les fanatiques du tout marché revendiquent encore la suppression de la dernière barrière de protection des usagers : la fin des tarifs réglementés. Partout en Europe où les tarifs réglementés ont été supprimés, les gens ont vu leur facture s’envoler.

Les filières énergétiques françaises doivent faire l’objet d’un plan de développement industriel ambitieux bien loin de la logique financière qui prévaut aujourd’hui. L’heure est la donc à la reconstruction d’un véritable service public de l’énergie sur lequel le gouvernement français doit s’engager.

Le Parti Communiste prône la maîtrise publique du secteur de l’énergie par la création d’un pôle public qui permettrait de coordonner et fédérer toutes les entreprises du secteur pour la mise en œuvre d’une politique énergétique visant le progrès social et répondant aux grands défis écologiques posés en ce début de 3ème millénaire.

Publié dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*